Aller au contenu

L'appel de Tony Accurso refusé

L'appel de Tony Accurso refusé
Tony Accurso en 2018 / La Presse Canadienne

Tony Accurso, bien connu depuis la commission Charbonneau et reconnu coupable de corruption, de fraude et de complot au terme de son 2e procès en lien avec un système de collusion et de corruption à la ville de Laval, vient de voir la Cour Suprême refuser d’entendre sa cause, ce qui veut dire qu’il doit prendre le chemin de la prison. 

Pour expliquer la situation, l’animatrice Marie-Claude Lavallée en discute avec la juge à la retraite, Nicole Gibeault. 

«Le premier procès, c'est en novembre 2017, dit l'ex-juge. Et après le premier procès, on avait eu comme information qu'un membre du jury avait été possiblement contaminé par quelqu'un de l'extérieur. Donc, on ne peut pas continuer les procès. Le juge a dû déclarer un avortement de procès parce que deux autres personnes minimum dans le jury auraient eu vent de cette histoire.»

Au 2e procès, de mai 2018 jusqu'en juin, Tony Accurso a été déclaré coupable et il a été condamné à quatre ans d'emprisonnement.

«Monsieur Accurso, qui avait tout à fait le droit d'aller en appel, est allé en appel. Mais les motifs sont intéressants parce que là, il y a une enquête, à savoir comment ce jury aurait potentiellement été contaminé, qui l’aurait contaminé, quelle information est arrivée?», ajoute Nicole Gibeault.

«Les policiers ont questionné beaucoup et c'est ça qu'on a reproché en appel. Sur le deuxième procès, quand il a été trouvé coupable, on a dit : “écoutez, la Couronne était avantagée. On avait déjà questionné tous les jurys du premier procès, on savait que certains d’entre eux s'en allaient vers un acquittement lors du premier procès, possiblement. Là, on ne sait pas ce que la Couronne a dit, ce que les policiers leur ont dit et quelle stratégie la Couronne a utilisé pour le deuxième procès, fort des renseignements qu'ils ont obtenus parce qu'ils ont questionné les jurés.»

Écoutez la suite des explications, alors que la Cour d'appel conclut que le verdict n'aurait pas été diffirent, peu importe la situation. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marie-Claude Lavallée

Les suggestions d'Isabelle Marjorie Tremblay
Le français dans les vestiaires de hockey: comment en est-on arrivé là?
Les Canadiens visent une quatrième victoire de suite samedi

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00