Aller au contenu
Ligue nord-américaine de hockey

Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre propriétaires du club de Saint-Hyacinthe

Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre propriétaires du club de Saint-Hyacinthe
Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre sont les propriétaires de la nouvelle formation de Saint-Hyacinthe de la Ligue Nord-Américaine de hockey. / Photo courtoisie

Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse, de La Poche bleue, commentent sur une base hebdomadaire les activités des Canadiens de Montréal, de la Ligue nationale de hockey et du hockey international au micro de Mario Langlois, aux Amateurs de sports.

Et désormais, les deux anciens joueurs du Tricolore ont une autre corde à leur arc: propriétaires d'une équipe de hockey de la Ligue Nord-Américaine.

Description de l'image non disponible

La formation sera basée à Saint-Hyacinthe. Lapierre et Latendresse agiront aussi comme directeurs généraux adjoints de l'équipe.
La ligue compte présentement six formations: Sorel-Tracy, Laval, Jonquière, Thetford, St-Georges et Rivière-du-Loup.

«Je pense qu'on aime beaucoup le hockey, bien évidemment. Et c'était important pour nous de donner une porte de sortie pour les joueurs après les années juniors, après les années universitaires. On trouvait ça con, d'une certaine façon, que ton rêve doive se terminer tout le temps à cause de l'âge. On voulait aussi aider une ligue qui a déjà une belle structure à prendre un pas, un autre pas dans la bonne direction, continuer de s'améliorer comme ligue.

«On pense qu'on peut aider ces propriétaires-là qui ont déjà fait tout un travail pour mettre en place....On le voit en séries en ce moment, il y a beaucoup de partisans, il y a beaucoup d'intérêt, les bagarres ont beaucoup diminué aussi. Et ça, ça va faire partie de notre mission. Cette ligue-là a souvent eu une réputation à cause des bagarres, mais je pense que c'est 1.3 ou quatre bagarres maintenant en moyenne.

«Donc les choses changent, comme le hockey partout dans le monde. Et on le sait qu'il y a des bons joueurs au Québec. Puis, moi, j'ai joué en Europe, on le voit en Suisse avec 9 millions et plus environ d'habitants. Puis au Québec, c'est plus de 8 millions. Pourquoi pas avoir des ligues qui sont capables de remplir puis aller chercher encore plus de partisans? En Suisse, c'est même pas leur sport national. Donc au Québec, je pense qu'on a le potentiel d'aider à grandir ce projet-là.»

«Le hockey senior en ce moment est en très, très bonne santé. Nous, de notre côté, on veut essayer d'amener la visibilité qu'on peut amener à la Ligue. On veut amener aussi une équipe près de Montréal. Je pense que c'est intéressant. Sur la Rive-Sud de Montréal, c'est un marché qui a bien fonctionné.

«Puis on veut surtout donner une plateforme pour des jeunes qui sortent de 20, 22, 25 ans, de ne pas avoir à aller jouer dans une troisième ligue en Allemagne quand ils peuvent s'en venir ici, chez nous, dans une ligue qui est structurée, qui est sharp, puis qui, en même temps, ils peuvent continuer d'étudier. Ils peuvent être comptables, ils peuvent être dentistes, ils peuvent faire leur carrière, puis continuer de compétitionner en s'amusant, puis c'est ce qu'on veut offrir.»

«Nous autres, on a été chanceux. Notre travail, c'était de jouer au hockey. Ce n'est pas la même réalité pour tout le monde, mais si on peut aider puis redonner un petit peu dans ce sens là, Mais c'est un peu là-dedans, la vision qu'on a.»

On les écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Mario Langlois

«Il faut être complètement illuminé pour dire ça publiquement» -Dany Dubé
«Il est très bon pour vendre son concept d'équipe» -Maxim Lapierre
Scottie Scheffler arrêté: «Je croyais à une blague» - Daniel Melançon

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00