Aller au contenu
Étude sur la santé des joueurs de hockey

«C'est une étude qui fait peur» -Guillaume Latendresse

«C'est une étude qui fait peur» -Guillaume Latendresse
Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre / Cogeco Média

Une étude des chercheurs de l’Université Columbia portant sur 6000 joueurs de la LNH de 1969 à 2022 démontre que les durs à cuire meurent en moyenne dix ans plus tôt que des coéquipiers comparables repêchés au même rang.

Les anciens joueurs Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse, de La Poche bleue, sont venus commenter les résultats de cette étude au micro de Mario Langlois avec une candeur et une franchise désarmante.

«C’est une étude qui est triste, assure Latendresse. C’est certain que la ligue ne peut pas se cacher en disant qu’il n’y a pas de répercussions et qu’il n’y a pas d’impact. Ce n’est pas la réalité. C’est une étude qui fait peur quand tu as vécu là-dedans, que tu as eu des problèmes de commotion et que tu as eu des coups à la tête.»

Latendresse a justement mis un terme à sa carrière en raison de multiples commotions cérébrales.

«Là, on parle de la date de décès, qui est dix ans plus tôt. Mais quand tu regardes tout ce qui est accéléré au niveau des problèmes de tête, d’Alzheimer, de la démence, de la dépression… Au-delà de dire : «Je vais mourir à 60…» C’est : «Comment je vais me rendre à 60…» La mort à 60, ça me fait moins peur que comment je vais m’y rendre. Ma grand-mère est atteinte d’Alzheimer et ce n’est pas jojo.»

«Je regarde juste Guillaume et moi, renchéri Lapierre. Nous ne sommes pas des gars qui se sont battus comme George (Laraque) et ces joueurs-là. Mais la réalité, c’est qu’on rentre au bureau et on prend deux Tylenol. Et plus tard, ça va être deux Advil. Pourquoi? Parce que Guillaume n’est plus capable de marcher. Il a mal aux hanches. Moi, mon cou me dérange. C’est ça la réalité et on le banalise parce qu’on a été habitué à ça.

«Et je tiens à préciser que l’on ne se plaint pas. On a aimé nos carrières. Guillaume, lui, a besoin de silence. Moi, c’est la difficulté avec la clarté et le soleil. Nuageux ou pas, ça me prend mes lunettes de soleil. J’ai besoin de siestes l’après-midi parce qu’il y a une certaine fatigue. Tout le monde vit ses blessures différemment.»

On les écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Mario Langlois

La Coupe des Présidents de la PGA cet automne, à Montréal
La guérison miraculeuse des Golden Knights de Vegas
Rocket de Laval: la déception de rater les séries

Vous aimerez aussi

0:00
3:41
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00