Aller au contenu
La ville remboursera des millions aux hassidiques

«C'est l'ensemble de nos citoyens qui payent pour ça» -La mairesse de Boisbriand

«C'est l'ensemble de nos citoyens qui payent pour ça» -La mairesse de Boisbriand
Christine Beaudette, mairesse de Boisbriand / Courtoisie Ville de Boisbriand

La compagnie qui détient les immeubles de la communauté juive hassidique de Boisbriand est exemptée de taxes foncières.

C'est la conclusion de la Cour Suprême qui refuse d'entendre l'appel de la Ville de Boisbriand.

Les groupes religieux ne paient pas de taxes pour leurs lieux de culte depuis longtemps, mais dans ce cas-ci, on parle «de plusieurs immeubles, comme une boucherie, des terres agricoles, des immeubles résidentiels», a expliqué la mairesse de Boisbriand, Christine Beaudette au micro de Patrick Lagacé.

La ville devra donc rembourser les millions de dollars payés en taxes par la communauté.

«On demande au gouvernement du Québec de revoir les lois fiscales afin de légiférer pour que cette exemption-là n'existe plus. On considère que dans notre société aujourd'hui, où on se veut laïc, où c'est un libre-choix de pratiquer une religion, ce n'est pas le meilleur usage qu'on fait en donnant des exemptions pour pratiques religieuses alors qu'on a tant de besoins présentement que ça soit au niveau communautaire, de l'aide alimentaire, on a tellement de demandes concernant l'itinérance. Le dossier que vous avez entendu beaucoup parler dans les dernières semaines au niveau du transport en commun, je pense qu'on peut décider de mettre notre argent ailleurs alors qu'on donne des services à tous ces organismes-là qui se veulent religieux. C'est l'ensemble de nos citoyens qui payent pour ça.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

La Cour suprême américaine rejette une plainte
«On ne contrôle pas ce que font les organisations de nos données»
«La popularité n'est pas un programme politique»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00