Aller au contenu
Les sondages le prouvent

«Particulièrement chez les jeunes... on banalise la violence»

«Particulièrement chez les jeunes... on banalise la violence»
La violence de plus en plus banalisée au Québec? / iStock / Getty Images Plus

En marge de la récente flambée de violence, le directeur de la police de Montréal, Fady Dagher, révélait à Paul Arcand que les crimes contre la personne étaient en augmentation dans la métropole

Alain Giguère, président de la maison de sondage CROP, a révélé des données intéressantes au micro de Patrick Lagacé.

Selon ses coups de sonde, la proportion de Québécois de 18 à 34 ans qui banalisent la violence est passée de 19% en 2013 à 31% en 2024.

Qu'est-ce que ça dit sur la société et sur la place de la violence?

«Il s'agit d'une explosion de légitimité de la violence dans l'ensemble de la société, mais particulièrement chez les jeunes... on banalise. C'est une façon d'exprimer.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

La Cour suprême américaine rejette une plainte
«On ne contrôle pas ce que font les organisations de nos données»
Rebondissement dans «l’affaire» Joey Chestnut

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00