Aller au contenu

Est-ce le rôle du gouvernement d’intervenir sur le temps d’écran des jeunes?

Est-ce le rôle du gouvernement d’intervenir sur le temps d’écran des jeunes?
Deux adolescentes qui utilisent un téléphone cellulaire / Photo : FatCamera / E+ / Getty Images

La CAQ a affirmé cette semaine qu’elle n'exclut pas de légiférer sur l’utilisation du temps d’écran chez les jeunes. Si plusieurs sont d’accord avec cette idée, elle soulève de la résistance. Est-ce le rôle du gouvernement d’intervenir sur le temps d’écran?

C'est la question sur laquelle se penche Stéphane Villeneuve, expert en intégration du numérique en milieu scolaire et professeur à l’UQAM, samedi, au micro d'Élisabeth Crête.

«Je dirais que c'est vraiment plus le rôle des parents. Ils sont aux premières loges de l'éducation de leurs enfants. Ensuite, on voit de plus en plus, d'études sortir sur l'impact vraiment très négatif des écrans sur les enfants. Donc, peut-être une loi, mais il faudrait voir de quelle façon on va s'y prendre.»

Le spécialiste estime toutefois que, malgré certaines études révélant les effets limités ou négatifs de la technologique sur l'apprentissage, «il faut comprendre qu'on vit dans une société où l’on utilise la technologie.» 

«Complètement retirer le côté technologique de l'école, pour moi, c'est un peu d'aller à contre-courant de ce qui se fait ensuite en milieu de travail. Donc, oui, on utilise le numérique lorsque c'est vraiment nécessaire. Mais c'est vraiment toujours une question de dosage, de savoir ce qu'on fait avec le numérique à l'école puis à la maison surtout.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«On va vous imposer là-dessus alors il faut faire attention»
Des rumeurs à Québec concernant le rapport de la CDPQ Infra
«Les facteurs qui mettent la pression sur les assureurs augmentent»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00