Aller au contenu
Ottawa

Deux ans après le convoi de la liberté : où en est le mouvement?

Deux ans après le convoi de la liberté : où en est le mouvement?
Personnes qui célèbrent l'anniversaire du convoi de la liberté à Ottawa / Photo : Patrick Doyle / La Presse canadienne

Il y a deux ans, Ottawa était paralysé par le convoi des camionneurs qui a tenu le pays en haleine pendant trois semaines.

Où en est le mouvement aujourd'hui, alors que samedi, des centaines de personnes se sont rendues sur les lieux pour souligner l'événement. 

Le journaliste d'enquête à La Presse, Tristan Péloquin, brosse le portrait de la situation, dimanche, au micro d'Élisabeth Crête. Il se penche notamment sur l'impact de la décision de la Cour fédérale qui a déclaré l'utilisation de la loi sur les mesures d'urgence, utilisée à l'époque, était inconstitutionnel. 

«Le jugement du juge Richard Mosley les a ragaillardis. Je dirais que le mouvement complotiste ou antimesures sanitaires s'est pavané avec cette décision-là qui leur donne absolument raison dans ce qu'ils ont fait.»

Écoutez le journaliste discuter des procédures judiciaires en cours contre les principaux leaders de ce mouvement...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Taux de fécondité au plus bas depuis un siècle : comment renverser la situation?
«Le conciliateur pourrait suggérer une voie de passage» - Marc Ranger
«S'il y a escalade, on s'enligne vers une conflagration du Moyen-Orient»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30