Aller au contenu
Négociation avec d'autres groupes de trafiquants

Hells Angels : «Ils ne veulent pas finir leur vie en prison» - Félix Séguin

Hells Angels : «Ils ne veulent pas finir leur vie en prison» - Félix Séguin
Elisabeth Crête / Cogeco Média

Les Hells Angels tenteraient la négociation pour éviter une guerre ouverte avec un autre groupe de trafiquants à Québec, selon un reportage de l’émission J.E. diffusé vendredi. 

Le journaliste d’enquête et animateur de J.E., Félix Séguin, explique les raisons de ce phénomène, samedi, au micro d'Élisabeth Crête, alors que ce groupe n'a pas l'habitude d'être très pacifiste.

Le journaliste explique que le déclenchement d'un conflit armé avec leurs rivaux peut mener à des enquêtes policières, des arrestations, des accusations, des procès, des verdicts de culpabilité, puis des sentences en pénitencier fédéral. L'âge avancé de plusieurs membres des Hells Angels serait donc en partie la source de cette façon de ces tentatives de négociation.

«Ceux qui ont 69 ans maintenant, à quel âge finiront-ils de purger leur peine? Ils ne sont pas très différents de vous et moi dans la logique des choses. Ils ne veulent pas finir leur vie en prison ou hypothéqués, ou ils veulent couler leurs vieux jours tranquillement quoi.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«On l'oublie, mais vraiment, on est bien au Québec!» -Jérémy Demay
La fluctuation des prix de l'essence selon les tensions géopolitiques
«Le danger c'est de penser que c'est la solution magique» -Alain Létourneau

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30