Aller au contenu
Un dossier proposé par Le Devoir

Au Québec: de nombreuses immigrantes sont victimes de violence conjugale

Au Québec: de nombreuses immigrantes sont victimes de violence conjugale
Une femme qui vit de la violence conjugale. / iStock / Getty Images

Le Devoir présente ces jours-ci un dossier d'enquête sur les immigrantes qui sont de plus en plus nombreuses dans les maisons d'hébergement pour victimes de violence conjugale, au Québec.

Plusieurs de ces femmes ne peuvent pas dénoncer leur agresseur par peur de perdre leur statut d’immigrante au Canada. 

Écoutez Sarah Champagne, journaliste au quotidien Le Devoir. Elle a piloté ce dossier avec l’aide de son collègue Félix Deschênes.

«Il y a énormément de peur. Je pense que c'est un sentiment généralisé quand on parle de violence conjugale. Mais, pour les femmes immigrantes, elle est encore plus accentuée.»

Précisions que les femmes immigrantes sont majoritaires dans plusieurs des maisons d’hébergement situées un peu partout dans la province.

Leur proportion atteint 69% dans les maisons du Regroupement à Montréal.

Leurs démarches journalistiques de plusieurs mois ont mené à une série de quatre textes et un balado de quatre épisodes au titre évocateur, À double tour. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

«En France, c'est House of Cards, mais dans le réel» -Philippe Léger
«On s'imagine mal la pression qu'un athlète subit lorsqu'il prend la parole»
La présidence hongroise de l'UE aura pour slogan «Make Europe great again»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00