Aller au contenu
Grande entrevue avec Élisabeth Crête

«Je savoure chaque instant» -Élisabeth Crête

«Je savoure chaque instant» -Élisabeth Crête
L'animatrice Élisabeth Crête / Cogeco Média

Au cours de la saison estivale, l’animatrice de l’émission Radio Textos, Marie-Ève Tremblay, propose chaque mercredi une longue entrevue avec une personnalité de Cogeco Media. Cette semaine, elle s’entretient avec Élisabeth Crête, l’animatrice de l’émission matinale du week-end au 98.5.

Encore dans la jeune trentaine, Élisabeth Crête est une figure incontournable chez Cogeco où elle travaille depuis près d’une décennie. Et elle est consciente de sa bonne fortune.

«J’ai passé par toutes les étapes chez Cogeco. J’ai tout fait en radio. J’ai commencé metteur en ondes. Après, j’ai été recherchiste un petit bout de temps. Après, j’ai été coanimatrice, j’ai été chroniqueuse… J’ai comme l’impression d’avoir touché à tout ce qui est relié à la radio. Mais, évidemment, c’est un privilège. Très peu de gens ont la chance d’avoir une émission à 32 ans. C’est sûr que je savoure chaque instant.»

Elle note que l’émission de la fin de semaine s’avère plus relaxe et qu’elle tente de ne pas reproduire les contenus de la semaine.

Pas de plan de carrière

Celle qui a étudié en communications a commencé dans le milieu à 23 ans, au FM93, station sœur de Cogeco à Québec.

«Mais je n’avais pas de plan prédéterminé dans la tête. Et je n’en ai toujours pas... Je ne sais pas où je vais être dans cinq ans, dans 10 ans, dans 15 ans. Il y a des gens qui veulent savoir très, très tôt où ils veulent être à toutes les étapes de leur vie. Moi, je n’ai vraiment pas ça. Je ne planifie pas du tout. Je suis ouverte à tout.»

Si elle ne se voyait pas obligatoirement faire de la radio, la présence de son père Alain Crête en radio et en télévision a forcément eu une influence.

«Avec la radio, j’aime le fait que l’on touche à tout. On peut parler de tous les sujets qui existent. Tu n’es pas obligée de faire la même chose pour le restant de tes jours. Il y a vraiment la possibilité de tout faire.»

De son propre aveu, Élisabeth Crête ne voit pas de différence entre l’auditoire de Québec et de Montréal, elle qui a travaillé dans les deux villes. Elle voit toutefois une distinction dans le traitement.

«À Québec, on prend beaucoup plus le temps d’avoir de longues discussions à la radio, tandis que la radio à Montréal, c’est beaucoup plus des segments déterminés. On se ramasse un peu plus à la radio à Montréal. On s’étire moins sur des sujets. Je ne sais pas comment dire… C’est plus discipliné. C’est plus cordé, un petit peu. Tandis qu’à Québec, tu peux sauter une pause et faire un 25 ou 30 minutes sans jamais t’arrêter pour aller en pause publicitaire.»

Elle adore faire des entrevues de fond dans un contexte décontracté (Pauline Marois, Guy A. Lepage, Jean Charest), ce qu’elle se permet de faire dans son émission de fin de semaine.

Les femmes et la carrière

Élisabeth Crête admet qu’elle a attendu d’avoir une carrière un peu plus stable avant d’avoir un enfant, mais elle «trouve épouvantable de penser comme ça».

«Je trouve ça triste. Est-ce que des femmes se sont privées d’avoir des enfants parce qu’elles ont eu peur de perdre leur job? Je pense qu’il n’y a rien de plus important que ta vie personnelle. J’espère que ce n’est plus ce que c’était.»

Au plan personnel, l’animatrice note que «ma vie est quand même plate (rires)».

«Je suis très casanière. Je reste chez nous. Je ne sors pas beaucoup. Je ne suis pas très mondaine. J’écoute la télé avec mon chum, avec mes chats. Je vois ma famille, mes amis, mais je n’ai pas une vie si excitante que ça. Mais je suis bien là-dedans. J’adore ça. J’adore beaucoup ma vie tranquille… C’est ça le bonheur, c’est faire ce qu’on a envie de faire.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marie-Ève Tremblay

Partir 40 jours en voyage....sans téléphone!
Mois de l'autisme: le parcours inspirant de Mathieu Caron
Un nouveau documentaire signé Catherine Perrin

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En direct
En ondes jusqu’à 05:30