Aller au contenu
Aubs sexuels

La LHJMQ et la Ligue Midget AAA dans la tourmente

La LHJMQ et la Ligue Midget AAA dans la tourmente
Jérémie Rainville / Cogeco Média

Nicolas Daigle et Massimo Siciliano, deux ex-joueurs des Tigres de Victoriaville, ont été condamnés respectivement à 32 et 30 mois de prison pour agression sexuelle pour des évnements survenus en 2021 auprès d'une adolescente.

Ils ont décidé de faire appel des sentences prononcées, mardi.

Le directeur général des Tigres, Kevin Cloutier, est accusé d'avoir banalisé les événements.

Au micro de Jérémie Rainville aux Amateurs de sports, le commissaire de la LHJMQ, Mario Cecchini, apporte des nuances.

«La vidéo qu'il (Kevin Cloutier) a vu, et ça, c'est important pour les auditeurs, c'est pas une vidéo d'une agression sexuelle. C'est une vidéo de courte durée où on peut identifier personne. Dans le contexte du moment, il ne sait pas ce que c'est.»

«Je ne veux pas du tout que les auditeurs pensent que monsieur Cloutier a vu une vidéo d'une agression sexuelle. C'est une vidéo de nature sexuelle qui n'est pas une agression.»

Un cas dans la Ligue M18 3A

Dans le Journal de Québec, on apprenait mardi après-mdi que Benjamin Alexandre Gauthier, du programme du Blizzard St-François du Midget AAA, a été accusé de contacts sexuels et leurre sur un adolescent de moins de seize ans.

Le commissaire de la Ligue M18 3A, Yanick Lévesque, a répondu aux questions de Jérémie Rainville.

«J'écoutais Mario qui jasait avant moi. On vit des choses différentes, mais ça se gère un peu de la même façon au niveau des deux ligues. Dès qu'on a été mis au courant par le service de police de la Ville de Québec, qu'il y avait une enquête, nous, on s'est assurés à la Ligue que l'organisation du Blizzard avait mis un terme à tout lien avec avec ce garçon, pour évidemment protéger la victime, être capable de travailler avec le service de police également.»

«On a depuis une dizaine d'années un programme de prévention pour les joueurs, pour les membres des organisations. Et ça, ça se fait à chaque année, à l'été. Dès que la composition des équipes prend forme, on a un policier, un parrain, qui travaille avec nous. C'est un policier de la Sûreté du Québec à la retraite depuis dix ans, qui fait le tour des équipes qui rencontrent tous les joueurs de la Ligue. On a fait des capsules vidéo qui sont envoyées aux joueurs, aux parents, aux membres des organisations, à tous les gens qui gravitent autour des équipes. C'est fait annuellement et malheureusement, malgré toute cette prévention, malgré tout l'encadrement, il arrive parfois que des situations comme celle que l'on vit aujourd'hui.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jérémie Rainville

«Danièle Sauvageau tente de réunir des joueuses qui se connaissent»
«J'ai toujours dit que je voulais aller en Europe un jour» -Mathieu Choinière
«On met vraiment le paquet» -Any Guillemette

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00