Aller au contenu
1er juillet en temps de crise

Logement: «Le portrait est très sombre»- Véronique Laflamme

Logement: «Le portrait est très sombre»- Véronique Laflamme
Un édifice de logements / Photo : elxeneize / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

En ce 1er juillet, c'est le grand jour de déménagement national! Malheureusement, cette année encore, beaucoup de personnes n'ont pas réussi à se trouver un logement convenable. En effet, selon les derniers chiffres, 1345 ménages au Québec sont présentement à la recherche d’un logement, dont 150 à Montréal. 

Véronique Laflamme, porte-parole du Front populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), brosse le portrait de la situation, lundi, au micro de Jeffrey Subranni. 

«Le portrait est très sombre. Un nombre important de locataires, jusqu'à la toute dernière minute, ont vécu dans l'insécurité. Combien auront réussi à signer un bail hier? Combien seront dans des situations d'hébergement temporaire ce soir ou demain? On ne le sait pas encore, mais déjà, c'est un aperçu de l'ampleur du problème. Les chiffres ne sont que la partie la plus visible de cette crise du logement.» 

Elle ajoute que plusieurs personnes vont, par exemple, rester dans un logement en mauvais état ou trop petit pour leur famille qui s'agrandit. Certains sont aussi contraints d'habiter dans un endroit au-dessus de leurs moyens financiers, par crainte de se retrouver à la rue. 

Véronique Laflamme discute également de l'étalement de cette crise jusque dans les régions plus éloignées.

«Il n'y a plus aucune région qui est épargnée et ça va se traduire différemment d'une région à l'autre. Même en Côte-Nord, où il y a une courbe démographique négative, il y a quand même une rareté de logements. Quand on regarde les chiffres, on a cette année 9200 ménages locataires qui ont fait appel à un service d'aide là où il y en avait un.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Léger

«Le prix du beurre aux États-Unis a flambé de façon exponentielle cette semaine»
Festivals: «Les compagnies d'ici s'associent peu à ces événements»
Êtes-vous pour ou contre la semaine de travail de 4 jours?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00