Aller au contenu
Jeux olympiques de Paris

«On est prêts pour les Jeux» -Bruny Surin

«On est prêts pour les Jeux» -Bruny Surin
Bruny Surin / PC/Paul Chiasson

Le champion olympique Bruny Surin est le chef de mission de la délégation canadienne pour les Jeux olympiques d'été de Paris.

Au micro de l'animateur Mario Langlois, aux Amateurs de sports, ce dernier est optimiste quant à la performance des athlètes canadiens, soulignant qu'il n'y a pas d'objectif spécifique en termes de médailles pour réduire la pression.

«Il reste encore quelques sélections olympiques, mais l'équipe est pas mal, pas mal bouclée, si je pourrais dire. Puis, je peux vous dire que l'équipe est prête. Et même l'arrière-scène aussi avec le Comité olympique canadien, les bénévoles et tout ce qui se passe en arrière, on est prêts pour les Jeux.»

«On n'a pas mis le doigt pour dire: ''Voici le nombre de médailles qu'on a comme objectif.'' Moi, je trouve que c'est très, très bien. Ça enlève de  la pression sur les athlètes qui ont le potentiel de médailles. Et moi, sans me mettre la tête dans le sable, je peux vous dire que je regarde l'ensemble.

«J'ai vu l'entraînement des athlètes, les compétitions, j'ai parlé aux fédérations, aux parents, aux entraîneurs. Et je peux vous dire que de ce que je vois, je pense que d'après moi, c'est l'une des meilleures équipes qu'on va avoir à Paris pour l'équipe du Canada, sinon la meilleure. Donc, faites vos propres conclusions en termes de nombre de médailles, mais on peut s'attendre à ce que nos athlètes vont très bien performer.»

Et Bruny Surin a visité plus d'une fois les sites de compétition.

«On a été voir les sites de compétition, que ce soit en natation, que ce soit en athlétisme, que ce soit en cyclisme et tout. C'est sûr qu'il y a des endroits à ce moment-là qui avaient encore de la construction. Il y avait encore des rénovations. Du point de vue de la sécurité, on ne pouvait pas entrer sur le site. Mais de l'extérieur, on voit, et c'était important aussi pour nous de savoir que le village olympique, où est-ce qu'il va se situer, combien de temps on prévoit de tel endroit, aller à tel endroit pour justement transmettre l'information aux fédérations, aux athlètes pour dire, commencer à visualiser, commencer à faire votre préparation pour vous dire où est ce que vous allez être l'installation.

«Je peux vous dire que dans toutes les installations qu'on a vu, que ce soit en athlétisme au Stade de France, je peux vous dire tout, tout est prêt, donc il n'y a aucun souci.»

Sauf, peut-être, pour ce qui est de la qualité de l'eau dans la Seine.

On écoute Bruny Surin..

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Mario Langlois

Les Alouettes pourraient gagner un 9e match consécutif en saison régulière
Une quatrième Coupe Stanley pour François Allaire
«Les échanges vont se faire au moment du choix» -Daniel Brière

Vous aimerez aussi

0:00
11:32
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00