Aller au contenu
Joueuse de hockey professionnelle

Catherine Dubois doit travailler durant la saison morte

Catherine Dubois doit travailler durant la saison morte
Catherine Dubois / PC

Afin d'arrondir ses fins de mois, l'attaquante de l'équipe professionnelle féminine de Montréal, Catherine Dubois, travaille dans l'entreprise de construction de son père pendant la saison morte.

La Québécoise gagne le salaire minimum de la Ligue de hockey professionnelle féminin, soit l'équivalent de 48 000 $ canadiens. Le salaire moyen dans cette ligue est de 75 000 $, ce qui est dix fois inférieur au salaire minimal dans la LNH. 

Dans le cadre d'un reportage publié sur le site web d'Urbania, Hugo Meunier a suivi l'athlète dans son lieu de travail estival.

Le journaliste souligne la résilience de la hockeyeuse et déplore le manque de reconnaissance des athlètes féminines vis-à-vis de leurs comparses masculins. 

Écoutez...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Le bien-cuit de Philippe-Audrey Larrue Saint-Jacques
«À un moment donné, tu vas voir qu'il faut que tu vives ta vie» -Marina Orsini
Les effets de se lever à 3h00 du matin sur le cerveau!

Vous aimerez aussi

0:00
8:52
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00