Aller au contenu

«Je ne vous dis pas que c'est jamais arrivé» -David Bowles

«Je ne vous dis pas que c'est jamais arrivé» -David Bowles
Patrick Lagacé / Cogeco Média

Le saviez-vous? Afin de ne pas baisser la moyenne de leur établissement scolaire, certaines écoles privées, à l’approche des examens du ministère, renvoient les élèves de secondaire 4 qui sont à risque d'échec vers leur école publique de quartier en fin d’année scolaire, ou on leur demande de ne tout simplement pas se présenter à l’examen pour ne pas affecter leur cote de performance… une situation dénoncée par Sylvain Duclos, enseignant en mathématiques au secondaire. 


Écoutez Sylvain Duclos, enseignant de mathématique au secondaire et David Bowles, président de la Fédération des établissements d’enseignement privés au micro de Patrick Lagacé sur le sujet. 

«C'est tout à fait légal. Je pense que ça fait partie aussi des conditions que les parents acceptent lorsqu'ils envoient leurs jeunes dans une institution privée. S'il y a une moyenne à préserver ou à maintenir d'année en année, je pense que les parents sont quand même au courant. Mais lorsque un jeune a fait de la première année du secondaire à la quatrièeme année, dans une école qui a ses amis qui commencent à penser au bal des finissants et qu'il se fait exclure de l'école, je pense que les parents doivent déchanter un petit peu.»

«J'ai déjà entendu des rumeurs de telles pratiques, mais moi, je suis directeur général du collège Charles-Lemoyne sur la Rive-Sud de Montréal avec plus de 3000 élèves, dont près de 40 % ont des plans d'intervention pour des difficultés d'apprentissage et je suis également président de la Fédération des établissements d’enseignement privés. Je ne connais pas de gens qui font ça. Et je peux vous dire que, comme président, si de tels exemples existent, on les dénonce. On est totalement contre la pratique qui serait non seulement immorale, mais d'après moi, frôle l'illégalité. On reçoit des instructions annuelles du ministre à chaque année qui indique très clairement qu'un élève ne peut pas se voir refuser une épreuve du ministère en raison de faibles résultats.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Maxime Crépeau, le joueur du match
«Je me souviens toujours du conseil de Pat» -Régis Labeaume
La meilleure amie de Patrick Lagacé vante sa rigueur et son empathie

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30