Aller au contenu
Si on s'aimait encore saison 2

«Ils veulent que d'autres couples puissent s'identifier et évoluer»

«Ils veulent que d'autres couples puissent s'identifier et évoluer»
Élisabeth Crête / Cogeco Média

La deuxième saison de Si on s’aimait encore débutera le lundi 29 avril à TVA. Contrairement à Si on s’aimait, qui suivait des personnes qui tentent de former un couple, Si on s’aimait encore s'attarde à des couples déjà formés, mais qui font face à certaines difficultés.

Louise Sigouin, qui sera de retour pour accompagner les quatre couples de cette deuxième saison, en discute, samedi, au micro d'Élisabeth Crête.

Elle discute notamment de ce qui motive ceux et celles qui participent à cette émission, et mettent à nue leur relation devant les téléspectateurs.

«Ils réalisent l'impact de cette décision parce que souvent, ils ont un grand intérêt à faire la démarche. Comme ils m'ont vu travailler, je pense qu'il y a déjà un lien de confiance qui les sécurise. Ils ont aussi tous, à leur façon, le souci de participer au rétablissement de quelqu'un d'autre à travers leur histoire, qu'ils partagent avec ouverture et avec vérité. Puis ils ont envie de permettre à d'autres individus, d'autres couples, de s'identifier pour pouvoir évoluer.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Des services d'avocats gratuits la semaine prochaine
Êtes-vous un bon ami?
«Je dis toujours “Laissez aller votre cœur d'enfant”»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00