Aller au contenu
Alors que la ville change d'institution financière

Desjardins menace de ne plus soutenir les citoyens de Repentigny

Desjardins menace de ne plus soutenir les citoyens de Repentigny
Caisse Desjardins / Paul Chiasson / La Presse Canadienne

La Ville de Repentigny faisait affaire avec la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur depuis 19 ans. C’était renouvelé année après année, une formalité.

Mais le nouveau maire, Nicolas Dufour, a demandé un appel de propositions pour trouver la meilleure offre possible pour les comptes de sa ville.

La Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur a bien entendu soumis une offre, mais c’est une succursale de la Banque Nationale qui a remporté la mise et la Ville de Repentigny épargnera, au bout du compte, 800 000$ sur cinq ans.

Le DG de la Caisse Pierre Le-Gardeur, Alain Raiche, est toutefois furieux et a envoyé une lettre au maire de Repentigny, M. Dufour, où il fait des menaces à peine voilées de couper le financement à des organismes de Repentigny, en raison de la décision de la Ville.

Écoutez le maire Nicolas Dufour aborder avec Patrick Lagacé la nature du lien d'affaires entre la Ville et la Caisse populaire et les réactions face au choix de passer à la Banque Nationale.

«Tout le long de la lettre du 26 janvier, on nous dit que Desjardins a donné énormément à la communauté. À la fin, on finit là et c'est très clair: "Vous comprendrez que le choix que vous faites avec une autre institution pourrait avoir un impact financier sur les demandes de dons de financement. Même s'il s'agit de votre décision d'affaires que vous devrez justifier en temps opportun. [...] En conséquence de cette résiliation, nous pourrions remettre en question certaines ententes présentes et futures, dont commandites, reliées directement ou indirectement avec une personne, un organisme de la ville de Repentigny". [...] Desjardins est censé soutenir les organismes et le communautaire. Il ne devrait pas faire de lien direct avec la gestion des municipalités»

Du côté de Desjardins, à Lévis, après avoir été mis au fait que déjà deux organismes avaient vu leur soutien être coupé depuis la lettre de Monsieur Alain Raiche, on a répondu: «Ce ne sont pas les informations que nous avions reçues de la part de la Caisse qui est responsable de ce type de décision. Ce que vous nous partagez nous préoccupe.»

C'est donc un dossier à suivre...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«Les policiers ont pris 77 minutes avant d'entrer dans l'école»
Les «disgracieuses», un nouveau livre signé Claudia Larochelle
«Je pense que c'était la bonne approche dans ces circonstances exceptionnelles»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En direct
En ondes jusqu’à 05:30