Aller au contenu

Les problèmes de cohabitation vécus par Un toit en ville

Les problèmes de cohabitation vécus par Un toit en ville
Le logo de Un toit en ville. / Facebook Un toit en ville.

On voit un peu partout au Québec des gens qui ont des problèmes de consommation, qui n'ont pas de logement et qui se mettent à dériver dans le centre-ville. Et ça donne des situations de vivre ensemble qui ne sont pas faciles.

Au centre-ville de Montréal, il y a un OSBL qui s'appelle Un toit en ville qui gère cinq immeubles à logements. Ce sont des habitations à loyer modique.

Les locataires de l’organisme ne savent plus quoi faire pour retrouver un sentiment de sécurité dans ce qui est surnommé «l'allée du crack.»

Depuis une semaine, des caméras de surveillance sont en fonction pour pouvoir documenter les incidents vécus avec les usagers de Cactus, ce centre d’injection supervisée situé en face de leur bâtiment.


Guy Robert, président du CA de Un toit en ville vient en discuter avec l'animateur Patrick Lagacé.


Il note à quel point la cohabitation avec les utilisateurs de Cactus et les locataires à Un toit en ville est devenue difficile.

«C'est la porte en face. Il y a deux seules adresses civiques sur la rue Berger, c'est celle de Cactus et la nôtre qui est juste l'autre bord d'une petite rue étroite, mal éclairée, qui ne débouche pas. C'est une quasi ruelle.

«Cactus n'est pas ouvert 24 heures par jour. Et donc, à un moment donné, ils arrêtent de servir leur clientèle qui se ramasse dans la rue. Le fait qu'ils soient là, ça a attiré beaucoup de monde et ça a attiré aussi, les gens qui fournissent les usagers. Et ça a amené tout un écosystème sur un petit bout de rue. Ce que ça fait, c'est qu'ils sont constamment dans nos portes. L'hiver, ils cherchent à forcer nos serrures.»

On écoute Guy Robert...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Alain Farrah et Patrick Lagacé officialisent leur amitié en ondes
«À un moment donné, tu vas voir qu'il faut que tu vives ta vie» -Marina Orsini
«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00