Aller au contenu

Le distributeur de gaz naturel Énergir poursuit la ville de Prévost

Le distributeur de gaz naturel Énergir poursuit la ville de Prévost
Patrick Lagacé / Cogeco Média

Il y a un mois, on apprenait que le distributeur de gaz naturel Énergir, poursuivait la ville de Prévost. Pourquoi? Parce que cette petite municipalité des Laurentides a adopté un règlement visant à limiter le gaz naturel. 

D’autres municipalités comme Candiac et Mont-Saint-Hilaire veulent faire la même chose qu’à Prévost. La ville de Montréal s'apprête aussi à interdire les raccordements au gaz dans les nouveaux bâtiments sur son territoire, dès l'an prochain.


Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie chez Greenpeace Canada, vient en parler au micro de Patrick Lagacé.


«C'est l'idée de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les bâtiments. Au Québec, la première chose à faire, c'est d'arrêter d'ajouter de nouvelles installations de chauffage au gaz, de prendre de l'électricité à la place.

«Donc, la première composante, c'est d'interdire les nouveaux bâtiments qui seraient chauffés au gaz. Les gens doivent aller vers des thermopompes, vers des accumulateurs de chaleur. Donc des solutions qui existent déjà. Là où Prévost est encore plus intéressant, c'est qu'ils ont dit: si vous possédez des appareils de chauffage au gaz qui arrivent à la fin de leur vie utile, eh bien à la place de les remplacer, vous devez passer au 100 % électrique.

«Parce que oui, en effet, il y a aussi des subventions. Si on parle, par exemple, de thermopompe, d'accumulateur de chaleur, c'est 22 000 $ de subvention. C'était la première ville au Québec à passer cette réglementation. Énergir a décidé de poursuivre en cour la ville de Prévost pour faire casser son règlement, pour changer son règlement.»

«Ce qui est inquiétant... C'est lorsque Énergir, milliardaire comme organisation, comme entreprise, qui appartient à la Caisse de dépôt et de placement, dit à Prévost: non, ta décarbonation, tu vas la faire à la manière d'Énergir, évidemment, on craint que certaines villes soient refroidies.»

On écoute Patrick Bonin...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Le ministre Fitzgibbon blâme de nouveau les journalistes
«Une vague d'air froid qui arrive à une vitesse hallucinante»
«La vie humaine, aux yeux du système de justice, ne vaut pas grand-chose»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00