Aller au contenu

Stade olympique: «On est-tu assez morons de n'avoir que l'option de le démolir?»

Stade olympique: «On est-tu assez morons de n'avoir que l'option de le démolir?»
Le Stade olympique / Getty images/Pgiam/iStock / Getty Images Plus

Le parc olympique a connu un week-end chargé. Metallica s’est produit vendredi et dimanche au Stade et, en parallèle, il y avait le concert de clôture du festival Fierté Montréal sur l’Esplanade. 


Écoutez Michel Labrecque, président-directeur général du Parc olympique, au micro de l’animateur Patrick Lagacé qui explique que selon lui, il est temps de revaloriser l'endroit.


C’est un week-end de rêve selon lui, et même si le stade a eu mauvaise presse autrefois, il semble retrouver ses lettres de noblesse.

«Ce que tu vois, c’est un équipement qui approche la cinquantaine, qui a été construit pour le baseball. [...] C'est sûr que les gens de ma génération, et moi, je l'ai dit publiquement, Jean Drapeau n’était pas ma tasse de thé et j’étais contre les Olympiques. Mais si je me suis embarqué là-dedans avec le conseil d'administration, c'est pour une raison, c'est que je n’accepte pas qu'on ait investi autant d'énergie pour créer une œuvre architecturale, puis un bâtiment comme ça et qu'on ne l'utilise pas.»

Rappelons que la tour a été inoccupée pendant 30 ans.

«On a investi plusieurs centaines de millions, méthodiquement, on l'a communiquée publiquement. Maintenant, la tour est occupée à 100 %. On refait l'observatoire. Le centre sportif est plein. Des équipes nationales dans dix disciplines, puis des gens du quartier viennent se baigner.»

Mais il soutient que la toiture est encore problématique. Devrions-nous détruire le stade au lieu de continuer à y investir?

«On a fait les études, on a regardé, c'est 500 000 tonnes d'acier, puis de béton, 35 000 voyages de camions. Qu'est-ce qui reste après? Un trou de 100 mètres par 200 mètres qui regarde une carrière avec de l'eau dans le fond? On a mis l'équivalent de 4 milliards à 5 milliards dans le stade. On est-tu assez morons de n'avoir que l'option de le démolir? Je n'en reviens pas.»

«On a un stade. Il est extrêmement bien situé. Il est architecturalement magnifique. Taillibert a placé la sculpture spatialement. Il y avait tout le terrain et là avec la tour dans l'axe nord. Pourquoi? Pour ne pas faire d'ombre dans l'enceinte. C'est un guide, une boussole. On est condamné à l'améliorer, à le mettre à niveau, à faire vivre, à trouver des événements, à retrouver une équipe sportive, professionnelle dans cinq, dix, quinze ans, pourquoi pas.»

Rappelons que mercredi, à 19h30, toujours sur l’esplanade, aura lieu la virée classique de l’OSM, un concert annuel gratuit qui attire des milliers de spectateurs.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Le procès à la O. J. Simpson des temps modernes?
«Je commence à regretter beaucoup Monsieur Morneau...»
Un match des séries attend les Canadiens contre les Islanders

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00