Aller au contenu
Soins à domicile

«Il y a eu des améliorations, mais on n'est pas au niveau qu'on devrait être»

«Il y a eu des améliorations, mais on n'est pas au niveau qu'on devrait être»
Une intervenante apporte une aide à domicile. / Getty Images

Malgré les intentions et les investissements annoncés par le gouvernement Legault pour améliorer les soins à domicile, les ressources qui y sont consacrées demeurent «parmi les plus faibles au Canada» et ne sont pas à la hauteur.

C’est l'un des constats que fait la Commissaire à la santé et au bien-être dans le deuxième rapport de la série Bien vieillir chez soi. 


Écoutez l’animateur Patrick Lagacé en discuter avec Joanne Castonguay, Commissaire à la santé et au bien-être.


Selon cette dernière, les chiffres sont bas, mais pas alarmants.

«Il y a eu des améliorations, mais on n'est pas au niveau qu'on devrait être si l'on veut vraiment changer la façon dont on soutient la perte d'autonomie des personnes âgées. Il y a beaucoup plus à faire si l'on veut atteindre cet objectif-là.»

Elle ajoute qu’il est toutefois tôt pour s’inquiéter des résultats.

«On a mis plus d'argent, mais on n'a pas encore changé l'environnement. Le mandat qui m'a été donné, c'était un mandat pour déterminer comment on pouvait améliorer les choses, comment on peut améliorer la performance. Et puis, par où on devrait passer. Qu'est-ce qu'on devrait faire comme action? Et là, on n'a pas fait nos recommandations encore, on ne peut pas s'attendre maintenant à avoir des grands changements. Ça serait surprenant. Vraiment.»

Elle affirme que «les gens qui ont besoin d'être vus ont été vus au moins une fois».

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«Ça fait en sorte que des petits joueurs ne peuvent pas émerger»
«J'avais déjà le souci de l'international avec mes lectures de Tintin»
Louisiane: Une loi s'attaque à la légalité de la pilule contraceptive

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00