Aller au contenu
États-Unis : le No Fault Divorce

Des motifs étaient-ils auparavant nécessaires pour divorcer au Québec?

Des motifs étaient-ils auparavant nécessaires pour divorcer au Québec?
Elisabeth Crête / Cogeco Média

Dans certains États américains comme celui de New York, une personne ne pouvait pas, jusqu'en 2010, divorcer simplement parce qu'elle n'aimait plus son conjoint. Des raisons, telles que la violence conjugale ou l’infidélité, étaient nécessaires.

Qu'en était-il de la situation au Québec ? Me Suzanne Pringle, avocate spécialisée en droit de la famille, aborde le sujet samedi, à l'émission Même le week-end.

Écoutez l'intégralité de la discussion...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jérémie Rainville

«Le rôle que je me suis donné à moi, c'est de faire rêver mes gars»
Victoire écrasante pour les Oilers d'Edmonton
L'homme est-il responsable de la disparition de la mégafaune?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30