Aller au contenu
Sous pression

La vulnérabilité de Louis Morissette

La vulnérabilité de Louis Morissette
Louis Morissette / Affiche su spectacle Sous pression

Louis Morissette présente depuis un certain temps son spectacle solo (Sous pression), qui se veut à bien des égards une rétrospective de sa vie.

En entrevue avec Catherine Beauchamp et Patrick Lagacé il y a quelques semaines, il avait invité l'animateur à venir voir son spectacle, en précisant qu'il pensait qu'il serait interpellé par certains sujets.

Patrick Lagacé a répondu à l'invitation et il admet, qu'en effet, il a été interpellé.

Cela dit, pourquoi Morissette s'astreint à une tournée, alors qu'il n'a pas besoin de le faire?

«J'en fais beaucoup (de spectacles) moins que mes collègues. Moi, ce que je trouve difficile, c'est partir de la maison. C'est sûr qu'avec mon garçon en première partie, ça aide beaucoup, beaucoup, beaucoup. Il est rendu à 19 ans, presque 20. On n'est pas les amis de nos enfants, on reste un père. Mais les sujets de conversation sont différents. On fait beaucoup de sport ensemble, on parle de plein de choses ensemble, ça garde un certain plaisir. Mais en même temps, ça me ramène à pourquoi j'ai décidé dans la vie de faire ce métier-là. C'est pour créer, c'est pour écrire, C'est pour faire des jokes à la base, mais d'abord et avant tout créer. Moi j'aime ça, créer des affaires.»

Vulnérabilité et antidépresseurs

Dans son spectacle, Louis Morissette parle de sa vulnérabilité et de sa prise d'antidépresseurs.

«J'avais envie de parler de ça. J'avais envie de le dire que je suis pas un surhomme. Pendant les Bye Bye, j'avais j'étais en burnout. Les médecins me disaient d'arrêter, je n'arrêtais pas. Je suis venu à avoir plein de problèmes. J'ai perdu l'ouïe d'un côté. Personne ne trouve pourquoi. On me parle de pression, on me parle de gérer mon anxiété. J'ai appris que mes enfants étaient anxieux pour, après ça, revenir en arrière, rencontrer les médecins et me faire dire: ''Mais monsieur Morissette, vous savez que vous vous êtes anxieux?" Oui, je suis un anxieux. Je suis un anxieux fini qui essaie de contrôler son anxiété par le travail. Puis mon insomnie... Tout ça fait qu'à un moment donné, tout ça fait que oui, je vais prendre des antidépresseurs pour calmer le hamster dans ma tête.»

-Est-ce que t'as eu honte?

«Je n'ai jamais eu honte»

On écoute Louis Morissette...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Catherine Beauchamp

«Le film le plus attendu est probablement la plus grande déception»
Francis Ford Coppola: «C'est comme s'il n'avait jamais fait de film de sa vie»
«La complaisance des médias en pâmoison devant Coppola m'a fasciné»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00