Aller au contenu
Critiques envers Gabriel Nadeau-Dubois

«Des reproches qui sont vagues, flous et qui sont invérifiables» -Patrick Lagacé

«Des reproches qui sont vagues, flous et qui sont invérifiables» -Patrick Lagacé
Patrick Lagacé / Cogeco Média

La démission d’Émilise Lessard-Therrien a fait vibrer les colonnes du temple du côté de Québec solidaire, alors que Gabriel Nadeau-Dubois, le co-porte-parole masculin du parti, a été critiqué par sa collègue dans sa lettre de démission pour son entourage professionnel et son style de gestion.

Dans son commentaire éditorial, mardi, écoutez Patrick Lagacé aborder que Lessard-Therrien a évoqué des reproches vagues et invérifiables, similaires à ceux mentionnés par Catherine Dorion dans son livre.

De son côté, Gabriel Nadeau-Dubois a pris un congé après un point de presse mouvementé à l’Assemblée nationale.

«Je trouve ça facile d’attaquer Gabriel Nadeau-Dubois avec des reproches qui sont vagues, qui sont flous et qui sont invérifiables. Catherine Dorion, dans son livre intéressant sur son passage en politique, avait fait la même chose, c’est-à-dire, qu’on reproche des choses à Monsieur Nadeau-Dubois dans la vie du parti. Mais on ne donne jamais de faits, on ne donne jamais de date, on donne jamais d’exemples concrets.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«Je pense que c'était la bonne approche dans ces circonstances exceptionnelles»
Comment se sent un médecin lorsqu'il perd un patient?
«Pour arriver aux studios, ça m'a pris 1h30 depuis Pointe-aux-Trembles»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00