Aller au contenu

Au moins 650 cerfs à abattre à Boucherville et au Mont-Saint-Bruno?

Au moins 650 cerfs à abattre à Boucherville et au Mont-Saint-Bruno?
Un jeune faon / Getty Images

Les cerfs de Virginie se retrouvent en si grand nombre actuellement dans les parcs nationaux des Îles-de-Boucherville et du Mont-Saint-Bruno que les autorités pourraient bien devoir abattre 650 bêtes.

La Ville de Longueuil est d'ailleurs toujours en attente d’une décision de la Cour dans le dossier du parc Michel-Chartrand. Pendant ce temps, on ne fait rien pour sauver les caribous.  

Marco Festa-Bianchet, directeur au Département de biologie de l'Université de Sherbrooke, note que l'absence de prédateurs permet à la population des cerfs de se reproduire rapidement.


À l'émission de Marie-Claude Lavallée, lundi, écoutez Marco Festa-Bianchet qui explique les conséquences écologiques de cette surpopulation de cerfs.


Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marie-Claude Lavallée

«C'est une tache noire dans une belle rivalité» -Michel Bergeron
Les suggestions d'Isabelle Marjorie Tremblay
Paralysie cérébrale: vers de nouvelles pistes de thérapie?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 17:00