Aller au contenu
Insolite

Un homme grave son nom et celui de sa conjointe sur un mur du Colisée de Rome

Un homme grave son nom et celui de sa conjointe sur un mur du Colisée de Rome
Un mur du Colisée s'est fait graver par un Britannique, récemment. / Andrew Medichini/The Associated Press

Un Britannique s'est récemment retrouvé dans l'embarras pour avoir gravé son nom et celui de sa conjointe sur un mur du Colisée de Rome. 

C'est ce que rapporte le chroniqueur politique Jean-Philippe Cipriani dans sa chronique des nouvelles passées sous le radar, vendredi, au micro de Marie-Claude Lavallée.

«Sa blonde trouvait ça bien attendrissant. Mais on est en 2023, il est filmé et c'est relayé sur YouTube. C'est vu des centaines de milliers de fois. Il se fait évidemment tomber dessus. La police lance la recherche pour retrouver ce gars-là. Et ils finissent par le retrouver finalement.»

L'individu de 31 ans, Ivan Dimitrov, est un Bulgare qui vit en Grande-Bretagne. L'entraîneur de fitness a servi ses excuses cette semaine.

«J'avoue avec un profond embarras que ce n'est qu'après ce qui s'est malheureusement passé que j'ai appris l'ancienneté de ce monument», a-t-il indiqué.

«Les excuses les plus nulles depuis celle sur le troisième lien, commente le chroniqueur. Le Colisée de Rome n'est pas une ruine qui date du pont Champlain. C'est vraiment quelque chose qui date de l'Empire romain. Il a quand même présenté ses excuses sincèrement, les plus honnêtes aux Italiens, au monde entier pour ces dommages-là sur un bien qui est quand même un patrimoine de toute l'humanité.»

Dimitrov pourrait faire cinq ans de prison ou se faire décerner une d'une amende de 15 000€.

«On ne lésine pas avec le patrimoine», résume Cipriani.

Écoutez l'entièreté des nouvelles qui sont passées sous le radar...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Philippe Cipriani

La rentrée scolaire politique selon Jean-Philippe Cipriani
Relance de Gentilly-2: «En politique, on appellerait ça un ballon d'essai»
Les taudis subventionnés et quelques nouvelles insolites

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00