Aller au contenu

Le prince Harry témoigne contre le Mirror group newspapers

Le prince Harry témoigne contre le Mirror group newspapers
Le prince Harry, mercredi / Getty images/Karwai Tang / Contributor

Le prince Harry est de retour dans son pays natal parce qu’il est cité à comparaître pour témoigner dans un procès, alors qu’il aurait été espionné par des tabloïds anglais.

C’est le groupe Mirror group newspapers, aussi propriétaire du Daily Mirror qui est en cause. 

Il a passé sept heures en cour, selon la journaliste Marie Billon, qui a discuté avec la chroniqueuse Catherine Beauchamp. 

«90 % du temps, c'était le contre-interrogatoire de la part de l'avocat de la défense du groupe de presse qui essayait de déconstruire l'argumentaire du prince Harry», explique la journaliste. 

«Parce qu'en fait, l'objet de procès, ce sont particulièrement 33 articles qui ont été publiés entre 1996 et les années 2000. Et pour chacun des articles, le prince estime que des informations étaient donc obtenues de manière illégale et en particulier avec des écoutes téléphoniques, que soit d'écouter les conversations, mais surtout, effectivement, de récupérer des messages sur son ou sur les portables de chacun de ses proches.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Petites controverses à l’Euro...
Décès de Donald Sutherland: «C'est digne des grands» -Christian Duguay
«C'est vraiment de la rancune, c'est profond, ça fait mal»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00