Aller au contenu
Salles à moitié vide pour La Zarra

«Je pense qu'elle a dû attraper la grosse tête» -Henry Arnaud

«Je pense qu'elle a dû attraper la grosse tête» -Henry Arnaud
La Zarra lors de l'Eurovision, le 13 mai. / AP/Martin Meissner

Le concours Eurovision devait propulser la carrière de La Zarra en Europe. Un échec - 16e place - et un doigt d'honneur plus tard, la Québécoise en subit les contrecoups.

La Zarra a dû annuler plusieurs dates de sa tournée estivale en France et reporter ses deux premiers concerts à Marseille (le 2 juin) et à Lille (le 8 juin), reprogrammés les 9 et 17 décembre prochain. Le tourneur évoque des «raisons techniques», mais selon Le Parisien, les annulations sont dûes à une faible vente de billets.

En compagnie de Catherine Beauchamp, Henry Arnaud commente la situation.

«On adore en France les artistes québécois qui font profil bas, qui sont adorables, qui vont à la rencontre du public. Malheureusement pour elle, je crois qu'elle a beaucoup trop cru aux sirènes qui la voyaient favorite à l'Eurovision, qui lui prédisaient une immense carrière en France. Et au lieu de garder le profil bas, je pense qu'elle a dû attraper la grosse tête, ce qui est bien dommage.» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

La Cour suprême américaine rejette une plainte
Rebondissement dans «l’affaire» Joey Chestnut
«On ne contrôle pas ce que font les organisations de nos données»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00