Aller au contenu
Dans la bande de Gaza

Des soldats tuent des Palestiniens affamés: «Clairement, c’est un crime»

Des soldats tuent des Palestiniens affamés: «Clairement, c’est un crime»
Des Palestiniens blessés par une frappe israélienne alors qu'ils attendaient de l'aide humanitaire sur la plage de la ville de Gaza sont soignés à l'hôpital Shifa, jeudi. / AP Photo/Mahmoud Essa

L’État israélien serait responsable d’un bain de sang: des soldats ont ouvert le feu sur une foule de Palestiniens affamés qui se sont précipités vers un convoi humanitaire pour obtenir de la nourriture.

Les militaires ont considéré que les civils s’approchaient de trop près des chars d’assaut.

Selon le Hamas, 112 morts et 760 blessés ont été engendrés lors ce terrible événement.

Le Hamas accuse donc le gouvernement israélien d’avoir perpétré un massacre en tirant sur des civils palestiniens. 


Écoutez François Audet, professeur à l’UQAM et directeur de l’Institut d’études internationales de Montréal, à l’émission de Luc Ferrandez, vendredi.


«D’entrée de jeu, il faut comprendre que pour la population palestinienne, Israël est hostile. L’État est l’envahisseur de leur territoire. Quand l’armée affame les civils depuis plusieurs mois et qu’elle arrive finalement avec de la nourriture, faut-il se surprendre que des milliers de personnes se mettent, pour leur vie, à aller chercher les caisses présentées par les militaires ? La communauté d’experts et de chercheurs est complètement abasourdie par ce scénario. Voilà pourquoi des organisations neutres s’occupent notamment de la livraison de l’aide… Clairement, c’est un crime. Et c’est une grande maladresse, de la négligence, de la part de l’armée israélienne.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Match historique de la LPHF au Centre Bell, samedi
Les Québécois consomment-ils de moins en moins d'alcool?
Le PLQ aura un nouveau chef dès le 14 juin 2025

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Hockey féminin de la LPHF
En direct
En ondes jusqu’à 16:00