Aller au contenu

Vers une privatisation d'Hydro-Québec?

Vers une privatisation d'Hydro-Québec?
Hydro-Québec / Photo : Jacques Boissinot / La Presse canadienne

Est-ce qu’Hydro-Québec pourrait subir un manque d’électricité? Québec ouvre la porte au privé pour fournir de l’électricité, alors que la société d’État a habituellement le monopole.

Le Journal de Montréal présente un rapport de la North American Electric Reliability Corporation (NERC) qui indique que les réserves d’Hydro-Québec pourraient s’avérer insuffisantes en cas de conditions extrêmes.

Écoutez Cendrix Bouchard, porte-parole à Hydro-Québec au micro de Luc Ferrandez.

«On est conscient qu'il y a une augmentation de la demande. D'ailleurs, ça fait partie intégrale de notre plan d'action 2035, indique le porte-parole. Parmi les objectifs, il y en a un qui est d'augmenter la production. On parle de 8 à 9000 mégawatts. On va investir pour ça environ 100 milliards de dollars dans les prochaines années.»

M. Bouchard soutient aussi que la société d’État souhaite encourager et accompagner la clientèle afin de consommer le mieux possible. 

Écoutez aussi Jean-Pierre Finet, analyste pour le Regroupement des organismes environnementaux en énergie. 

Ce dernier considère qu'Hydro-Québec n’est pas dans une situation où elle est confortable en termes de capacité de fournir de l'électricité aux Québécois.

«Je pense que les actions du gouvernement mettent Hydro-Québec dans une position de plus en plus difficile. Le ministre fidjien a tendance à vendre des peaux d'ours et donc à vendre de l'énergie ferme à des industries et d'essayer de la compenser avec une production variable, intermittente, comme de l'éolien. Donc, inévitablement, ça nous pousse vers, soit des barrages ou de l'énergie nucléaire.»

Luc Ferrandez termine ce segment avec David Heurtel, ancien ministre de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (2014-2017)...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

40% des sous-ministres sont contractuels «Ça, ça change tout!»
«Pierre Fitzgibbon, en ce moment, nuit à son projet» -Philippe Léger
Alea: des produits menstruels écologiques

Vous aimerez aussi

0:00
2:42
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00