Aller au contenu

Nettoyage nasal : «Il faut faire du cas par cas»

Nettoyage nasal : «Il faut faire du cas par cas»
Un bébé dont on nettoie le nez. / Getty Images

La méthode d’hygiène nasale d'insuffler de l'eau salée dans le nez recommandée par le CHU Sainte-Justine doit-elle toujours être appliquée lorsque les jeunes enfants ont des virus?

C'est la question sur laquelle Luc Ferrandez se penche mercredi alors «que l'on met aujourd'hui la pédale douce sur cette manière de faire.

Le Dr Owen Woods, professeur agrégé de clinique à l’Université de Montréal et co-chef du service d’ORL au CHUSJ, qui accompagne, la discussion affirme toutefois que Sainte-Justine continue de promouvoir cette méthode, mais qu'il faut faire du cas par cas. 

«C'est ce qui ressort pour moi de tout ça. Souvent, les gens vont essayer de chercher une recommandation que notre équipe fait pour tous les enfants de la population québécoise. En fait, c'est toujours du cas par cas et il faut évaluer chaque enfant selon ses besoins. Ce n’est pas tous les enfants qui ont besoin de cette hygiène nasale ou de ce traitement et certainement pas tous tous au même niveau.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«J'ai eu beaucoup d'écueils à surmonter, mais c'est le propre d'un entrepreneur»
Justin Trudeau a-t-il encore des chances de remporter la prochaine élection?
«On n'envoie pas de mise en demeure parce qu'on manque de lits»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00