Aller au contenu
Inverstissement de milliards $ dans une usine

Est-ce que nos gouvernements investissent trop dans la filière batterie?

Est-ce que nos gouvernements investissent trop dans la filière batterie?
Une personne recharge la batterie d'une voiture électrique. / Getty Images

En s'installant sur la Rive-Sud de Montréal, Northvolt s'implique dans un projet de plus de 7 milliards de dollars pour la construction des installations. 

Par ailleurs, près de 40 % des sommes nécessaires pour la première phase du projet, à savoir 2,7 milliards $, seront fournies par les gouvernements fédéral et provincial.

Est-ce que ceux-ci investissent trop dans la filière batterie au Québec?


À l’émission de Luc Ferrandez, jeudi, écoutez Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, ainsi que Robert Asselin, premier vice-président au Conseil canadien des affaires et ancien directeur du budget du ministre des Finances Bill Morneau.


«C’est une affaire qui m’apparait historique. […] On peut construire sur la vision du premier ministre Robert Bourassa qui, dans les années 70, a décidé de faire de la filière hydroélectrique le fer de lance du gouvernement. Sincèrement, c'est une excellente nouvelle qui nous propulse dans l'avenir. […] C’est le plus grand investissement privé dans l’histoire du Québec.»

Ce dernier parle également de l’investissement majeur des deux gouvernements et de cet «écosystème du futur» québécois. Il souligne que le pays regorge de ressources nécessaires à la fabrication de cette technologie.

Quant à Robert Asselin, son enthousiasme est un peu plus nuancé. 

«La compétition est féroce. Mais, le montant investi semble excessif pour une usine. En plus, est-ce que c’est viable à long terme la filière batterie?»  

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Les hommes et les femmes ne consomment pas la même pornographie
Un documentaire signé par Boucar Diouf
Ferme Pastel: du chauffage à la biomasse pour des fleurs cultivées au Québec

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00