Aller au contenu
Négo de convention collective avec le gouvernement

Le combat féministe du secteur public, selon Françoise David

Le combat féministe du secteur public, selon Françoise David
Françoise David / Archive La Presse canadienne

Les employés du secteur public manifesteront dans les rues de Montréal, samedi, dans le cadre des négociations en vue du renouvellement de leur convention collective.  Dans un texte qu'elle a publié dans La Presse cette semaine, Françoise David, ex-présidente de la Fédération des femmes du Québec et ancienne co-porte-parole de Québec solidaire, dit qu'elle sera aux côtés de ces manifestants. 

Selon elle, cette lutte du secteur public est un combat féministe.

Écoutez ses explications lors d'une entrevue qu'elle a accordée à l’animateur Philippe Cantin, vendredi.

«75% des travailleurs du secteur public sont des femmes. Les travailleuses sociales, les enseignantes, les préposées aux bénéficiaires, les auxiliaires familiales, les éducatrices en service de garde sont en très grande majorité des femmes. J’ai pris soin de dire qu’elles ont des collègues masculins, tout aussi présents et dévoués. Or, la grande caractéristique de tous ces métiers : les femmes s’occupent des gens…»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

Le plan de Dagher: «Ce que j'aime surtout, c'est son approche»
La banalisation des insultes de Pierre Poilievre
«Une nomination qui arrive peut-être un peu du champ gauche»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00