Aller au contenu
Une tempête est annoncée, selon lui

«La DPJ n'est pas le problème, c’est un baromètre» -André Lebon

«La DPJ n'est pas le problème, c’est un baromètre» -André Lebon
Un enfant / Getty Images

Selon une nouvelle étude détaillée, près d’un enfant sur cinq est signalé à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

C’est La Presse qui a partagé cette nouvelle alarmante, jeudi.

Par ailleurs, les chercheurs canadiens et américains responsables du rapport indiquent aussi qu’un enfant sur dix sera pris en charge par les services sociaux. Un enfant sur vingt sera placé hors de son milieu familial.

Pourtant, le Québec peine à offrir des services sociaux adéquats depuis déjà des années.

Quelles sont les causes ?


Au micro de Luc Ferrandez, jeudi, écoutez André Lebon, ancien vice-président de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse.


Ce dernier avait affirmé à l’hiver 2022 qu’il était désespéré par rapport à la situation à la DPJ.

«La situation est la même. À la limite, Les listes d’attente sont plus élevées depuis la création de la Commission spéciale sur les droits des enfants. […] La protection de la jeunesse, c’est le filet de sécurité que la société du Québec s’est donnée pour être certain qu’un enfant [ait de l'aide] quand son développement est compromis. Actuellement, il y a une surreprésentation dans ce filet de sécurité. La DPJ n'est pas le problème, c’est un baromètre. Elle dit qu’une tempête est annoncée. Les services pouvant soutenir une famille ne sont pas accessibles. La situation se détériore.»

Plus loin dans la discussion, il ajoute ceci : «On vit avec des résultantes de décisions qui ont fragilisé nos systèmes.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Justin Trudeau a-t-il encore des chances de remporter la prochaine élection?
Dans les coulisses du Centre de contrôle des autobus de la STM
La relève du CH : «C'est de bon augure» -Meeker Guerrier

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30