Aller au contenu
Sommet sur l'itinérance de L'UMQ

Aide d’urgence de 15M$: «Je suis conscient que c’est un bandage» -Lionel Carmant

Aide d’urgence de 15M$: «Je suis conscient que c’est un bandage» -Lionel Carmant
Le ministre Lionel Carmant, en mêlée de presse, vendredi. / Cogeco Média

Au sommet sur l'itinérance organisé par l'Union des municipalités du Québec, vendredi, le ministre Lionel Carmant a admis ce que tous les élus municipaux disent déjà: l’aide d’urgence de 15,5 millions $ annoncée la veille par le gouvernement Legault est loin d'être suffisante pour atténuer la crise de l’itinérance.

Et les mairesses et maires de la province devront prendre leur mal en patience pour obtenir davantage de fonds. Il semble que le gouvernement caquiste souhaite attendre la mise à jour économique en novembre.


Écoutez d'abord Philip Rodrigue-Comeau, journaliste de Cogeco Nouvelles, et Julie Grenier, porte-parole du mouvement pour mettre fin à l'itinérance.


«Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, était attendu de pied ferme. […] Il n’est pas arrivé les mains vides, toutefois, ce qu'il propose est un peu décevant pour les maires et mairesses. Ils s’attendaient à plus. En gros, il a confirmé un dénombrement des itinérants en 2024. Il a répété aussi que le gouvernement va octroyer 15,5 millions de dollars pour construire des refuges avant l’hiver. Pour le reste, rien. Pas plus d’argent et pas d’autres mesures, sinon la volonté de collaborer...»

Durant son allocation livrée au sommet, vendredi matin, Lionel Carmant a affirmé qu’il est conscient que les dernières sommes allouées par le gouvernement Legault ne sont qu’un bandage:

 «J’en suis conscient. C’est une aide d’urgence. Cela s’ajoute à tout ce que nous avons fait depuis 2021.»

Accélérer la cadence

Quant à Mme Grenier, elle affirme en entrevue que le gouvernement doit « presser le pas ». 

«Il faut en faire plus. Les organismes concernés ont besoin d’avoir les moyens de leurs ambitions. Ce qu’ils ont en ce moment ne le permet pas. […] Ça prend un quart-arrière. Ça prend de l’imputabilité et de l’agilité dans ce dossier. On n’arrive pas à livrer les services nécessaires.»

Notons que le journaliste de Cogeco Nouvelles, Kevin Dupont, a marché dans les rues de Montréal pour discuter avec des personnes itinérantes. Il en parle dans ce segment diffusé à l’émission de Luc Ferrandez.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philip Rodrigue-Comeau

Le Québec est sous veille d’orages violents : un portrait de la situation
L'ex-juge Delisle plaide finalement coupable
La grève des enseignants est commencée

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00