Aller au contenu
Qualité de l’air en ville

Smog : la pollution de l'air augmente à Montréal depuis la pandémie

Smog : la pollution de l'air augmente à Montréal depuis la pandémie
Le Stade olympique de Montréal, voilé par le smog en été. / Archive La Presse Canadienne

Le smog relié aux feux de forêt va atteindre plusieurs régions du Québec ce jeudi, dont la métropole. D’ailleurs, on a appris tout récemment que la qualité de l’air est de plus en plus polluée à Montréal, depuis la fin de la pandémie.

À vrai dire, il y a eu 33 jours durant lesquels la qualité de l’air était mauvaise sur l’île, l’an dernier.

Ce sont les véhicules sont les routes qui s’avèrent la principale cause de cette pollution. Étonnamment, la complétion internationale des feux d’artifice organisée l’été par La Ronde est aussi un facteur considérable de pollution.

En entrevue avec l'animateur Luc Ferrandez, jeudi, le Dr Stéphane Perron, médecin spécialiste en santé environnementale à l’Institut national de santé publique du Québec, parle de la provenance des particules fines qui sont dommageables pour la santé des gens. Il souligne toutefois qu’il y a eu certaines améliorations grâce à différentes actions, comme la diminution des feux de foyer au bois au Québec.

Deux facteurs sont distincts, selon M. Perron: les phénomènes météorologiques et la pollution «chronique» causés par les humains. 

Quant à Marie-Andrée Mauger, responsable de la transition écologique et de l'environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal, elle souligne que la moyenne annuelle de la pollution causée par les particules fines est à la baisse depuis plusieurs années.


Écoutez l’intégralité de la chronique à l’émission Sans réserve.


Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Féminicide au Nunavik: «Ne pas tout mettre sur le dos des troubles mentaux»
Alcool au volant: «Le Québec est-il assez sévère avec les récidivistes?»
«La DPJ n'est pas le problème, c’est un baromètre» -André Lebon

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00
75