Aller au contenu
Les représentantes de deux générations

Journée de la femme: entretien avec Marie-Claude Lavallée et Éléonore Turcotte

Journée de la femme: entretien avec Marie-Claude Lavallée et Éléonore Turcotte
Le 8 mars est la Journée internationale des droits des femmes / iStock / Getty Images Plus

C’est la Journée internationale des droits des femmes. Peut-on se dire féministe sans subir de jugement en 2024 ? Doit-on encore célébrer durant ce jour dédié à la condition féminine?


À l’émission de Nathalie Normandeau, vendredi, écoutez Marie-Claude Lavallée, animatrice, et Éléonore Turcotte, journaliste à la recherche.


«On est obligés de célébrer un peu. Ç’a quand même évolué au Québec en quelques décennies. Il y a eu une évolution extrêmement rapide par rapport à 100 ans. Cela dit, ça ne va pas nécessairement bien à l’extérieur du Canada.»

«Je pense que c'est vraiment important de souligner cette Journée internationale, pas juste pour ce qui reste à faire, mais aussi pour tout ce qui a été fait. Dans les dernières années, je trouve qu’il y a eu beaucoup de contrecoups envers le féminisme. Je pense à Andrew Tate,  à l'avortement aux États-Unis, à la violence conjugale… Ça ne va pas super bien. Je crois que les Canadiennes sont un peu chanceuses. Mais, à travers le monde, ce n’est pas beau partout.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

La Ville de Terrebonne prépare les jeunes aux catastrophes naturelles
75$ par jour pour une place en garderie, est-ce exagéré?
Êtes-vous obsédé par votre gazon?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00