Aller au contenu
Enfants isolés en cellule à Laval

«Ce qui est choquant, c’est qu'une unité de vie est disponible» -Lionel Carmant

«Ce qui est choquant, c’est qu'une unité de vie est disponible» -Lionel Carmant
Le ministre Lionel Carmant / Archive La Presse Canadienne

Après avoir annoncé la tenue d’une enquête sur les mesures de contrôles du centre jeunesse de Laval, le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, fait le point sur sa réforme de la Direction de la protection de la jeunesse, au micro de Paul Arcand, mardi.

Rappelons que des enfants vivant au centre jeunesse de Laval sont envoyés dans des salles d’isolement rappelant des cellules de prison, lorsqu’ils sont jugés trop turbulents. C’est La Presse qui a révélé cette affaire lundi matin. Des images publiées sont d’ailleurs troublantes.

Pourtant, la commission présidée par Régine Laurent avait fait part de ses préoccupations quant aux mesures de contrôles utilisées en centre jeunesse, en 2021. Elle a aussi mentionné son inquiétude à propos des droits des enfants, lors d'une entrevue accordée lundi à Paul Arcand.

Quant à M. Carmant, il affirme d’entrée de jeu qu’il était au courant du débordement des centres jeunesse.

«Nous étions au courant des débordements en centres jeunesse. [...] Ce qui est choquant dans le rapport d’hier, c’est qu'il y a une unité de vie qui est disponible, mais les enfants sont quand même envoyés dans des cellules, entre guillemets. C’est inacceptable et c’est pour ça qu’on a déclenché une enquête. Pourquoi ne pas utiliser l’espace qu’on a libéré au cours des dernières années pour prendre soin de ces enfants?» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Écrans et bien-être des ados: «Un problème de santé publique»
«Les gens ne veulent pas changer d'endroit comme ça»
«Régler en partie, ou complètement, le problème en 72 heures»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00