Aller au contenu

Le Pine-Sol peut-il nous rendre malade?

Le Pine-Sol peut-il nous rendre malade?
Une femme nettoie un plancher. / gilaxia/iStock / Getty Images Plus

Le Pine-Sol peut-il nous rendre malade?

C’est la question sur laquelle se penche l'animatrice Nathalie Normandeau, en compagnie de Marc Hamilton, président de l’Association des microbiologistes du Québec, président d’Eurofins Environex.

Un article de Radio-Canada nous apprend qu’une femme a été victime d’une bactérie qui a nui à sa santé. Des bouteilles de nettoyant de marque Pine-Sol, dont Clorox a fait le rappel, contiendrait cette même bactérie.

«Il y a le cas de figure où est-ce qu'on peut être allergique au Pine-Sol avec ses ingrédients et l'autre qui est vraiment un cas isolé, où il y a une batch de Pine-Sol qui a été contaminé par du Pseudomonas aeruginosa, une bactérie très récalcitrante», explique Marc Hamilton. 

«Quand on est infecté par cette bactérie, c'est très difficile de s'en débarrasser. Donc, je veux juste rassurer les gens, il faut ne pas arrêter de prendre du Pine-Sol parce qu'il y a eu un cas de figure où il y a eu 7,6 millions de bouteilles contaminées par du Pseudomonas entre 2021 et 2022. Je ne sais pas comment elle a pu s'immiscer dans cette batch, mais effectivement, elle a causé des problématiques de gens qui l'ont manipulée.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Un été chaud, sec et à haut risque: concrètement, qu’est-ce que ça veut dire?
La STM se dote de 18 nouveaux véhicules «truffés de problèmes»
Faut-il imposer le dépistage systématique du cancer du sein dès 40 ans?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00