Aller au contenu

Les tarifs exigés par les cliniques privées sont-ils abusifs?

Les tarifs exigés par les cliniques privées sont-ils abusifs?
Nathalie Normandeau / Cogeco Média

Est-ce vous trouvez que les tarifs exigés par les cliniques privées sont abusifs?

C'est la question que pose l'animatrice Nathalie Normandeau à ses auditeurs, en compagnie de son invité, Patrick Déry, chroniqueur et analyste de politiques publiques.

Le sujet mérite une discussion parce qu'actuellement, il n'y a aucun rempart qui existe pour encadrer les frais et les tarifs exigés par les cliniques privées.

«Un gros problème qu'on a au Québec, c'est qu'on n'a vraiment pas beaucoup de médecins au prorata de notre population», explique M. Déry. 

«C'est le cas aussi dans le reste du Canada, si on compare avec, par exemple, des pays d'Europe. Et là, ce qu'on voit comme phénomène depuis quelques années, c'est que des médecins non-participants, c'est-à-dire des médecins qui ne prennent pas la carte d'assurance-maladie, ces médecins-là, ils étaient quelques dizaines seulement, il y a 10 ou 15 ans, maintenant, ils sont 500.»

Est-ce que vous trouvez que ça vaut la peine de payer jusqu’à 5000$ pour avoir accès à un médecin à l’année?

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

La cause privilégiée de Jean-Paul Gagné
Maryse Gagnon et Chantal Racette ont enfin trouvé un service de répit
Ces chansons qui donnent le sourire

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00