Aller au contenu
Au Québec

Doit-on diminuer le nombre de travailleurs temporaires étrangers?

Doit-on diminuer le nombre de travailleurs temporaires étrangers?
Une travailleuse étrangère sur une ferme au Canada. / E+ / Getty Images

Le premier ministre François Legault a mentionné jeudi qu'il souhaite réduire le nombre de travailleurs étrangers temporaires au Québec, compte tenu de la pression qu'ils exercent sur les services publics. Or, ils sont très importants dans l'économie d'ici, selon le Conseil du patronat du Québec.


Écoutez Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec (CPQ), qui en discute avec l’animatrice Nathalie Normandeau. 


«J'ai été étonné d'entendre la déclaration de M. Legault et je pense que ce n'est pas une bonne idée de diminuer la quantité de travailleurs étrangers temporaires. Le programme a été mis en place pour combler des besoins dans des domaines précis et des lieux précis. La Commission des partenaires du marché du travail évalue qu'il y a, au Québec, environ 200 métiers sur 500 pour lesquels il y a un déficit de travailleurs.» 

De l’avis du CPQ, l’immigration économique est donc très importante. 

Par ailleurs, il parle des demandeurs d'asil au Canada, dont 50% de ceux-ci arrivent au Québec. Ce qui est trop, selon lui.

Il parle notamment de l'impact potentiel de ces travailleurs sur la crise du logement au pays.

En 2024, il y a 9 millions d'habitants au Québec. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

A-t-on raison de dire que tout va mal au Québec?
Près de 2 Américains sur 3 délaissent la malbouffe
Trois membres d'un réseau de voleurs de voitures arrêtés par la police

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30