Aller au contenu

Le taux d’occupation dans les urgences du Québec à 133%

Le taux d’occupation dans les urgences du Québec à 133%
Couloir d'un hôpital / hxdbzxy / hxdbzxy / Getty Images

Encore aujourd’hui, les taux d’occupation dans les urgences du Québec sont élevés. Parmi les régions les plus touchées, on retrouve les régions de Lanaudière, les Laurentides, Laval, la Montérégie, Chaudière-Appalaches et Montréal. À quoi ces taux sont-ils attribuables?

Écoutez le Dr Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec et urgentologue à l'Institut de cardiologie de Montréal en discuter avec l’animateur Louis Lacroix.

La situation générale se situe à 133%.

«Les taux d'occupation de nos civières sont extrêmement élevés. On est extrêmement inquiets pour ça. On l'a mentionné dans le passé, quand on atteint 150-200% pour nous, c'est très difficile de garder le fort, de bien s'occuper de nos patients. On a besoin d'accès au lit, d'hospitalisation. Près de 60% des lits au Québec dans nos urgences ce matin, sont occupés par des patients qui attendent les hospitalisations.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Intelligent kill switch: une solution québécoise pour contrer le vol de voitures
Taxe scolaire limitée à 3%: cette mesure est-elle toujours pertinente?
Défusions municipales: «Il y a eu du mauvais des deux bords»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30