Aller au contenu

Manque d'argent en transports en commun: quoi faire?

Manque d'argent en transports en commun: quoi faire?
Nathalie Normandeau / Cogeco Média

Nos routes sont en piteux état, les sociétés de transport en commun manquent d’argent. Qu’est-ce qu’on fait? 

C’est la question que pose l’animatrice Nathalie Normandeau à ses auditeurs, en compagnie de son invitée, Catherine Morency, professeur à Polytechnique Montréal, titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la mobilité des personnes. 

Selon cette dernière, le fonds de prévoyance, créé en 2010, nommé Fonds des réseaux de transport terrestre, ne suffit plus à la demande, alors que c’est vers les transports en commun que devraient se tourner la population.

«Oui, il y a la crise d'entretien des réseaux et le financement du transport en commun. Mais si on recule, il y a des crises quand même plus grandes, notamment la crise climatique. À chaque fois qu'on ouvre les journaux, on en parle», dit-elle.

«Et ça, ça vient aussi avec ce vers quoi on veut aller en termes de transport. Les coûts de transport qui sont tout de même en forte augmentation pour les ménages et la nécessité de réduire ses coûts. Puis il y a une façon de réduire les coûts, c'est de réduire la nécessité de posséder plusieurs, voire un véhicule, parce que ça, c'est ce qui est dominant en termes de coûts de transport pour les ménages. Je pense qu'il faut avoir ça sur la table quand on commence, parce que c'est vraiment un des gros enjeux puis qui va amener certains choix de société.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Réparation d'un bien: «L'obligation du fabriquant d'avoir les pièces»
Les médecins de famille pourront-ils vraiment offrir plus de services?
Les gouvernements peuvent-ils abolir les taxes sur les soins aux animaux?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30