Aller au contenu
Manque de ressources humaines

Hôpital de Baie-Comeau: «Des fonfons utilisent la menace pour sortir des vieux»

Hôpital de Baie-Comeau: «Des fonfons utilisent la menace pour sortir des vieux»
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

À l'occasion de sa revue de presse, jeudi matin, l'animateur Paul Arcand traite de plusieurs sujets de l'actualité, dont certains documents provenant du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord.

Une directive rédigée par la direction du CISSS de la Côte-Nord laisse entendre que des responsables de certains hôpitaux de la région pourront expulser des patients aînés qui refusent d'être transférés dans un CHSLD. 

Ce mémo, qui est en date du 24 mai, a été fourni à Paul Arcand. 

«Quand j'ai lu ces documents, ça m'a scié les jambes. Je me suis dit qu'on ne peut pas être rendu là au Québec. Mais, il semble que oui. Des super fonfons ont décidé de jouer la ligne dure avec des patients. À l'hôpital de Baie-Comeau, il y a une crise de ressources à l'unité de débordement. On a décidé de serrer la vis avec les agences privées. Depuis, on a décidé de signer des ententes de gré à gré. Force est de constater qu'il y a encore des problèmes. Le plan élaboré par les super fonfons du ministère de la Santé est très intéressant [...] Qu'est-ce qu'on fait avec ces vieux encombrants qui dérangent le système de santé? On les force à s'en aller dans un CHSLD quelque part en région.»

Si ces personnes aînées malades refusent de quitter l'hôpital, l'animateur affirme que le gouvernement du Québec indique dans un mémo qu'à défaut de quitter immédiatement l'unité de débordement du centre hospitalier, le personnel n'aura d'autre choix que d'appliquer la pénalité prévue à la circulaire, soit de lui donner une facture pour «les jours d'occupation non autorisés». Une demande d'injonction qui requiert l'expulsion sans autre avis ni délai sera aussi émise. Les montants associés aux documents juridiques et l'embauche d'avocats seront également facturés à la personne concernée.

«Ça ne se peut pas que Christian Dubé soit au courant, ajoute Paul Arcand. Ça ne se peut pas que François Legault cautionne. Quand on dit que le patient est au coeur des priorités, vous voyez bien que c'est de la bullshit!»

L'animateur rappelle que ces informations proviennent de documents écrits, dont il a obtenu copies. «Je ne dis pas qu'ils l'ont fait, mais ils ont l'intention de le faire si c'est nécessaire. C'est le plan de match des super fonfons qui doivent gérer la Côte-Nord. C'est un foutu bordel.»

Autres sujets abordés:

  • La criminalité au Québec: plusieurs événements qui surviennent en plein jour...
  • Des policiers de Montréal ont dû escorter des enfants d'un CPE qui devaient faire une promenade. 
  • Dans le quartier chinois de Montréal, une femme a été encerclée par des gens intoxiqués qui l'ont menacée.
  • En donnant de nombreux exemples, l'animateur traite de la hausse de la violence dans la métropole québécoise.
  • Les campements propalestiniens: l'Université McGill dit que les manifestants briment la liberté d'expression des autres (The Globe and Mail).
  • L’autorité des marchés publics constate de plus en plus la présence du crime organisé, de la collusion et du partage de territoires lors de ses activités de surveillance. Elle lève des «drapeaux rouges» au sujet du projet de loi sur les infrastructures de Jonatan Julien. (La Presse)
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Je ne pense pas qu'on va perdre le Grand Prix, sauf que...»
Le chantier n'est «pas à l'abri de nouvelles surprises»
L'Ukraine et la bande de Gaza au coeur des discussions du G7

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00