Aller au contenu
Élections aux États-Unis

«Bien des électeurs hésitent à voter pour Donald Trump s'il était condamné»

«Bien des électeurs hésitent à voter pour Donald Trump s'il était condamné»
Donald Trump / Jose Luis Magana / The Associated Press

L’attente du verdict de son procès pour malversation n’a pas empêché Donald Trump de multiplier les frasques à l’extérieur de la salle de cours.

Après avoir affirmé dans les dernières semaines qu’il ne s’engageait pas à reconnaître les résultats de l’élection, l’ex-président a affirmé samedi devant les militants hostiles du parti libertarien qu’il s’engageait à libérer le fondateur d’un site web de vente de drogue en ligne.

Au micro de Paul Arcand, lundi matin, écoutez le fondateur de la Chaire Raoul-Dandurand et président de l'Observatoire sur les États-Unis, Charles-Philippe David, aborder la campagne électorale américaine qui se met en place et l'impact du procès criminel que subit actuellement Donald Trump.

«Il y a une portion non négligeable des électrices et électeurs républicains qui hésitent à voter pour Donald Trump s'il était inculpé et condamné par le procès à New York. Et ça pourrait se passer aussi tôt que vers la fin de la semaine.»

Il explique que la différence entre un premier mandat et un deuxième mandat potentiel de Trump serait que l'on connaît maintenant très bien le pouvoir qu'il pourrait utiliser.

On aborde aussi les deux crises actuelles qui affectent grandement la fin du mandat de Joe Biden actuellement, alors que celui-ci se retrouve à moins de 40% de taux d'appui.

À écouter aussi:

Charles-Antoine Millette: Nikki Haley soutient Donald Trump, est-ce possible ?

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»
Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00