Aller au contenu

Québec devrait-il décriminaliser la possession de drogues dures?

Québec devrait-il décriminaliser la possession de drogues dures?
Des substances illicites / Getty Images

Le Québec devrait-il s’inspirer de la Colombie-Britannique et décriminaliser la possession de drogues dures?


C'est la question que pose l'animatrice Nathalie Normandeau à ses auditeurs et elle en discute au préalable avec ses deux invités: Jean-Sébastien Fallu, spécialiste en dépendance et prof à L'UdeM ainsi que Jacques Dupuis, ex-ministre de la Sécurité publique et de la Justice.


M. Fallu est en faveur de la décriminalisation et il explique pourquoi.

«La consommation de substances psychoactives, ça fait partie de l'expérience humaine depuis la nuit des temps [...] Le jeu, ça fait partie de notre réalité. Ça ne disparaîtra pas, ça va toujours exister. Puis vouloir éliminer ça, c'est un peu comme vouloir combattre le vent, tout simplement.»

Toutefois, Jacques Dupuis, ex-ministre de la Sécurité publique et de la Justice, est contre.

«Essentiellement, mon opposition, c'est pas une opposition farouche, c'est une opposition à la substance. On ne peut pas permettre, on ne peut pas penser que les gens vont sentir leur comportement comme étant permissifs, de s'injecter des substances qui sont extrêmement dangereuses et qui sont fabriquées en laboratoire sans qu'on sache qu'il y a dedans. C'est ça essentiellement mon point de vue...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Une cuillère qui promet à ses utilisateurs de rehausser le goût des aliments
Majorité numérique à 16 ans: bonne ou mauvaise idée?
«Il veut montrer que c'est payant sur le plan économique aussi»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00