Aller au contenu

Hausse des agressions dans le transport en commun

Hausse des agressions dans le transport en commun
Les agressions augmentent dans le transport en commun à Montréal. / Getty Images/aetb

Une hausse de 6% des agressions contre les employés de la STM a été enregistrée en 2023, des actes qui visent particulièrement les chauffeurs d’autobus et constables spéciaux.


Écoutez l'entrevue de Paul Arcand avec Frédéric Therrien, président du Syndicat des chauffeurs d'autobus, opérateurs de métro et employés des services connexes de la STM.


«On a laissé la clientèle faire un peu ce qu'elle voulait. Puis là, aujourd'hui, la STM a un rôle à jouer pour redresser la situation puis expliquer comment vivre à la population dans les transports en commun», indique Frédéric Therrien.

«On peut parler de quelqu'un qui te crie après quand tu conduis ton véhicule parce que tu es en retard. Ça peut être un crachat, ça peut être un coup de poing, ça peut être une menace au couteau», ajoute-t-il.

Tous les véhicules de la STM devraient être munis de cabines anti-agression comme c'est le cas dans les autres grandes villes.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Neuf ans de prison pour avoir foncé avec sa voiture sur un policier à moto
«Même s'il y a pas d'ingérence officielle, Québec a décidé de suivre»
Aide médicale à mourir: Ottawa doit-il harmoniser sa loi avec celle du Québec?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00