Aller au contenu

L'anglais de plus en plus utilisé dans les commerces au Québec?

L'anglais de plus en plus utilisé dans les commerces au Québec?
L'animatrice Nathalie Normandeau / Cogeco Média

Avez-vous déjà été servi en anglais dans un commerce québécois de restauration rapide, ailleurs qu’à Montréal? 

Depuis l'adoption de la loi 14 à l'automne - née du projet de loi 96 - les commerçants sont obligés de servir les gens en français au Québec.


Écoutez Sylvain Paquin, directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, qui traite de la question avec l’animatrice Nathalie Normandeau. 


Selon lui, le service en anglais en région, qui semble en augmentation, est causé par l’embauche de nouveaux arrivants qui veulent travailler, bien entendu.

Certains d’entre eux n’ont pas le temps d’apprendre le français de manière adéquate.

«Les gens qui arrivent ici ont l'obligation de gagner leur vie, on le comprend très bien, dit-il. Mais, il y a un problème au sujet de la francisation...» 

Il souligne que l’Office québécois de la langue française peut faire des cours de francisation en entreprise. En fait, c'est l'employeur qui est responsable de servir les clients en français. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Ancienneté des travailleurs de la santé en agence: «Un gain pour les Québécois»
Payer plus cher les immatriculations pour financer le transport collectif?
Northvolt: «Qui réfléchit aux stratégies de communication au gouvernement?»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 6:30 PM