Aller au contenu

Chute-Saint-Philippe: des travaux et aucune date de retour prévue

Chute-Saint-Philippe: des travaux et aucune date de retour prévue
Le ministre de la Sécurité publique du Québec affirme qu'il est impossible de savoir quand les résidents pourront regagner leur domicile. / La Presse Canadienne

Les citoyens des Hautes-Laurentides évacués en raison du risque de rupture de la digue Morier ne pourront réintégrer leur domicile avant le 17 décembre. Quelque 1900 citoyens de Chute-Saint-Philippe et de Lac-des-Écorces sont touchés par la mesure préventive. Est-ce que la digue Morier pourra être stabilisée?

Écoutez Normand St-Amour, maire de Chute-Saint-Philippe et Martin Ferland, ingénieur à la Direction générale des barrages, ministère de l'Environnement, alors qu'environ 1000 résidences et 1900 résidents ont été évacués.

Normand St-Amour soutient que cette annonce permettra à plusieurs de se poser quelque part, dans la famille ou chez des amis, et de prendre le temps de se reposer, alors que certains étaient en attente depuis plusieurs jours.

«Moi, la grande inquiétude que j'avais, c'est que je voyais la santé de nos personnes plus âgées, vraiment s'affaisser, vraiment s'affaiblir, parce qu'il y avait toujours l'espoir de retourner demain à la maison.»

«Et ils ont beaucoup de tâches à faire pour leur maison, puis leur petit entretien, puis c'est leur quotidien», dit le maire. 

«Tandis que là, on leur a dit "Vous ne pourrez pas retourner à la maison. Donc si vous êtes capables de vous reloger avec, avec la famille, les amis, vous allez être beaucoup mieux". Ça fait du bien au petit cœur de voir les gens en meilleure santé.»

Des travaux cette semaine, mais pas de date de retour

De son côté, Martin Ferland est sur place et observe la digue. 

«Aujourd'hui, on entame des travaux au niveau du pied aval de la digue, on installe un tapis drainant. Donc, on veut drainer les venues d'eau qui qu'on observe au pied de la digue. On en a pour quelques jours de travaux. En début de fin de semaine prochaine, il y a une deuxième phase de travaux qui va être la mise en place d'une berne qu'on a à l'aval de la digue, qui est un remblai qu'on va venir installer au pied en aval, pour venir solidifier le pied de la digue.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Aliocha Schneider, Eddy de Pretto: les spectacles à ne pas manquer aux Francos
«Les étudiants qui se présentent sont presque des analphabètes fonctionnels!»
Dépôt illégal exigé par certains proprios: l'analyse de McSween

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00