Aller au contenu
Dès l’âge de sept ans et pendant 11 ans

«Cynthia n’aura été que l’esclave sexuelle de son père»

«Cynthia n’aura été que l’esclave sexuelle de son père»
Cynthia, une jeune femme qui, après des années de processus judiciaires, pourra enfin commencer à tourner la page parce qu’elle a été crue, et entendue. / Cogeco Média

«Pendant 11 ans, Cynthia n’aura été que l’esclave sexuelle de son père»

Ce sont les mots qu’a utilisés le juge Serge Cimon en rendant la sentence de 14 ans de pénitencier hier au palais de justice de Laval, à l'endroit d'un père, Jean Blais, qui a agressé sexuellement sa fille dès l’âge de sept ans. Une peine encore plus sévère que ce qui était originalement demandé par la Couronne.

Écoutez la chroniqueuse Bénédicte Lebel aborder avec Louis Lacroix l'histoire de Cynthia, une jeune femme qui, après des années de processus judiciaires, pourra enfin commencer à tourner la page parce qu’elle a été crue, et entendue.

«Quatorze ans... quand ces mots-là ont été prononcés, j’ai vu le poids qui est tombé des épaules de Cynthia. Elle s’est jetée dans les bras de son intervenante, en pleurs. [...] Le juge a utilisé une image très forte. Il a dit : "On compare l’inceste à un meurtre sans cadavre, à un meurtre psychique de la victime".»

La chroniqueuse explique que non seulement le père l’agressait plusieurs fois par semaine, mais il la manipulait aussi, alors que si elle désirait quelque chose, son père devait recevoir des faveurs sexuelles en retour...

Le juge a aussi salué le courage de Cynthia selon Bénédicte, soulignant que si elle a été une victime, puis une survivante, pendant une bonne partie de sa vie, elle est maintenant une combattante qui reprend le contrôle de sa vie.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Santé mentale: «On paie encore le prix de la désinstitutionnalisation»
U2 rend hommage au dissident russe Alexeï Navalny
Des agents correctionnels de Saint-Jérôme craignent pour leur sécurité

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00